Le principe des Scop

sociétés coopératives de production, remonte au début du XXème siècle.  Elles sont nées de la volonté de travailleurs de se regrouper pour exercer
en commun leur profession.  Elles sont régies par des principes unanimement reconnus par la société, qui curieusement, n’ont pas cours dans les entreprises classiques :

  1. Démocratique : le dirigeant est élu par les salariés associés. Chaque associé dispose d’une voix, quelque soit sa part de capital.
  2. Responsabilisation : chaque associé salarié contribue au capital de la société et participe aux décisions importantes de la coopérative.
  3. Attachement au territoire : propriété de ses salariés, on voit mal une coopérative décider de délocaliser ou de vendre son activité.

En Scop, les salariés sont maîtres de leur destin et n’ont qu’une envie : continuer à exercer leur métier ensemble dans leur région, sur leur territoire. 

Le résultat permet de renforcer la solidité financière de l’entreprise en dotant des réserves qui deviennent une propriété collective.

En savoir plus…